Artgila

L'association, Comité d’Animation et de Développement de la Cité de l’Argile (CADCA), a pour but l'organisation et l'animation d'un Festival International de Sculpture d'Argile et de Céramiques (ouvert aux professionnels et aux amateurs) et toute autre activité ayant un lien avec l'argile et ses dérivés: conférences, démonstrations, animations, ateliers, stage...


Elle est au cœur d’un développement rural, s’appuyant sur des richesses locales et la valorisation du patrimoine humain et historique (les tuileries…)
Associant la culture et l’art au patrimoine, elle tend à promouvoir un lieu, une histoire, des savoir-faire…
Ouverte sur l’étranger, elle permet de découvrir les richesses venues d’ailleurs.

Le Festival International de Sculpture d’Argile de Roumazières-Loubert a été crée en mai 2001, à l’initiative de la Maison des Arts d’Angoulême et d’un projet « La Cité de l’Argile » élaboré par la municipalité de Roumazières-Loubert

En 2003, un Comité Organisateur est mis en place : le « Comité d’Animation et de Développement de la Cité de l’Argile : CADCA »

En 2004, ce Comité dépose le nom « Artgila »

En 2005, le Festival devient : « Festival International de Sculpture d’Argile et de Céramiques »

L’association de loi 1901, créée en 2003 a pour buts :

" L'organisation et l'animation d'un festival de sculpture d'argile ouvert aux professionnels et aux amateurs, et de toute autre activité ayant un rapport avec l'argile et ses dérivés."

 

Le CADCA, en plus d'organiser le Festival de Sculpture d'Argile et de Céramiques, se donne comme tâches :

- La recherche de partenaires

- La sensibilisation aux métiers artistiques et artisanaux auprès des scolaires et du public adulte

- La recherche de participants étrangers

- La conservation et la valorisation du patrimoine local

- La promotion d’un territoire et de ses savoirs faire…

 

L’association est en constante évolution, et beaucoup de projets sont en cours d’élaboration.

Le Festival Artgila, Festival International de Sculpture d’Argile et de Céramiques, s’inscrit pleinement dans la dynamique initiée par la municipalité. Il est un des temps forts de la commune, un moment culturel reconnu dans la région et sa notoriété va grandissant.

Ses trois principales orientations sont :

- A Roumazières-Loubert, il participe au développement économique et social, à la mise en valeur du patrimoine local.
- Pour le monde artistique et artisanal :
     ? Ouvert aux artistes sculpteurs professionnels et amateurs ainsi qu’aux écoles d’art, il permet de révéler ou de promouvoir de nouveaux talents
     ? Ouvert aux céramistes professionnels, il permet de découvrir le travail de la terre dans toute sa diversité : terre cuite d’architecture ou d’ornement, faïence, grès, porcelaine…
- Dans le monde de la terre cuite, il est un lieu et un moment d’échange, de rencontres que ce soient dans les domaines culturels, artistiques ou techniques…

Le Festival s’étoffe d’année en année et depuis 2001 se sont greffés autour du Concours de Sculpture d’Argile : un volet patrimonial et architectural, un volet touchant aux métiers et aux techniques du bâtiment en rapport avec l'argile, diverses animations, expositions, démonstrations, conférences sur des domaines variés, ainsi que des ateliers pour les scolaires, des stages pour professionnels et amateurs…

PRESENTATION GENERALE DU PROGRAMME

VENDREDI

SAMEDI

DIMANCHE

Journée ateliers pour les scolaires

Concours de Sculpture, Marché de Potiers, Expositions, animations, démonstrations, conférences... toutes les activités du Festival

Soirée Inaugurale Présentation des participants et du programme du weekend

Soirée Festive  avec un repas animé

Fin d'après-midi
Remise des Prix du Concours de Sculpture et tombola

 

Initialement programmé tous les ans, le Festival est passé, depuis 2006, à un mode biennal. Cette programmation  permet aux organisateurs de mieux préparer cet évènement et de proposer une manifestation plus riche.

Rappelons que cette association est composée en majorité de bénévoles.

 

 

M. José DELIAS
Président
M. Guy CADET Vice Président
M. Jacques BAUDRANT Vice Président
M. Henri BEAU Trésorier
M. Manuel DA COSTA Trésorier adjointe
Mme Sandrine PRECIGOUT Secrétaire
Mme Madeleine DELAGE Secrétaire adjointe

MEMBRE DU BUREAU

 

Bernadette BAUDET, SabineBERGER, Françoise FOUCHE, Claude MICHAUD, Chantal PAUTE, Raymonde ROUSSY.


AUTRES MEMBRES ACTIFS

 ARTAUD Marie-Anne ¤ BAUDET Bernadette ¤ CORMIER Marie-Françoise ¤ DELAGE Francine ¤ DOUILLARD Alain ¤ DUFAUD Jean-Michel* ¤ ESTEVE Jean-François* ¤ FORT Annie ¤ LACHENAUD Hubert ¤ MARCHAND Jacques ¤ MICHAUD Yvette ¤ MOULAY Bernard ¤ NOBLE Jacques ¤ ORLIANGE Henri ¤ RAINASSE Raymonde ¤ VALLET Dominique ¤   VERSIER Lionel

Si vous souhaitez adhérer au CADCA, contactez-nous pour obtenir une carte de membre.

Roumazières-Loubert, située au Nord-est de la Charente, aux confins du Limousin, est née de la fusion de trois communes en 1971 : Roumazières, Loubet et Chantrezac. La commune de Roumazières-Loubert est aujourd’hui le premier producteur de tuiles de terre cuite, représentant plus de 20% du marché national et près de 900 emplois. Quelques ateliers tuiliers artisanaux étaient déjà implantés dés le début du XVIIIème siècle, mais le secteur s’est véritablement développé de façon industrielle à partir de 1870, grâce à la découverte d’un important gisement d’argile lors de la construction de la ligne de chemin de fer entre Angoulême et Limoges. Roumazières-Loubert est donc devenue, de par le développement des entreprises Lafarge Couverture et Terreal, le fleuron de cette industrie.

(Pour plus de renseignements, rendez-vous sur le site de la commune : www.mairie-roumazieres-loubert.com)

Quoi de plus naturel que s’y soit créé un Festival de Sculpture d’Argile et de Céramiques.

 
Découvrez Roumazières-Loubert en images

Le précédent maire, Monsieur Jean EVERHARD et ses élus ayant pris conscience de l'originalité de leur commune, ont élaboré un projet sur le thème de l'argile reliant: le patrimoine bâti, l'urbanisme et l'activité économique.

Ce projet s'articulait autour de trois grands axes:

Création d'un Centre d'Interprétation du Patrimoine
- Espace muséographique culturel, scientifique et technique, autour de la fabrication d'éléments en terre cuite pour le bâtiment
- Animation par le Festival de Sculptures d'Argile et de Céramiques
- Collection d'œuvres réalisées par les artistes du Festival

Développement du Tourisme Industriel

Par la visite des sites de production et la découverte du patrimoine architectural local (circuits commentés)

Elaboration d'une Charte Architecturale et d'un Guide d'Architecture

Pour Roumazières-Loubert, guide destiné à conserver et à valoriser l'originalité de l'architecture locale et son environnement. La Charte Architecturale et le Guide d'Architecture ont été réalisés par le C.A.U.E. (Cabinet d'Architecture, de l'Urbanisme et de l'Environnement de la Charente). La municipalité de Roumazières-Loubert est à l'origine de ces projets.

 

Ce projet a reçu le label "Pôle d'Economie du Patrimoine" en 2001.

Cette reconnaissance nationale permettait d'intégrer un réseau de sites, cherchant à valoriser économiquement un patrimoine historique, culturel, architectural et de savoir-faire.

Le 20 octobre 2001, le projet "Cité de l'Argile" a bénéficié du classement "Pôle d'Economie du Patrimoine" par le Comité Interministériel des PEP.

Définition d'un PEP

Initiée en 1994, la politique des pôles soutient le développement économique grâce aux ressources patrimoniales des territoires. Cette politique a pour but de créer un "environnement culturel actif", ainsi qu'un développement du tourisme.

Protocole d'accord pour Roumazières-Loubert

Le PEP est porté par la Communauté de Communes de Haute-Charente soutenue par: 

- L'Etat

- Les Collectivités Territoriales

- Les entreprises

- Les associations qui œuvrent dans ce secteur

Le PEP permettait :

- L'ouverture des deux entreprises Terreal et Lafarge Couverture au public 

- La préservation du patrimoine bâti

- La création d'un centre d'interprétation de l'argile dans le but de valoriser le patrimoine et les savoir-faire locaux

Le PEP a pris fin en 2006

Les actions achevées ou en cours depuis 2001
Les subventions ont servi a:

- La mise en place de circuits commentés de découverte de l'argile et des visites d'entreprises

- Un recensement par photos du patrimoine et un archivage (CD / Papier)

- L'élaboration d'une série de panneaux sur l'historique et le patrimoine de Roumazières-Loubert

- La création d'un DVD sur Roumazières-Loubert (voir Boutique)

- Un dépliant circuit-découverte de la commune

- La communication autour du festival de l'argile…

Construction et urbanisme

Les maisons d'ouvriers, les éléments architecturaux (les tuiles, frontons, frises), l'utilisation des mureuses donnent un aspect particulier à Roumazières-Loubert.

De plus, cette ville ne possède pas de "centre" du fait de son étalement de part et d'autres des voies de communications : route nationale, lignes de chemin de fer.

Les activités économiques et sociales ne sont pas dissociées : c'est un trait remarquable de Roumazières-Loubert.