Confolens
Octobre
2017
 

Un manifeste pour le maintient de la voie ferrée Angoulême-Limoges a été signé par une trentaine d'élus.

 

Une trentaine d’élus se sont réunis début octobre en gare de Saillat-Chassenon, frontière symbolique de la Haute-Vienne et de la Charente, pour défendre le maintient de la ligne ferroviaire Limoges-Angoulême, menacée d’interruption. Jacky Emond, conseiller régional en charge du dossier, a reconfirmé que la ligne ne serait pas fermée et que La Région alait investir 1,160 million d’euros d’ici fin 2017 pour assurer les travaux d’urgence de la ligne. Jacky Edmond a également redit que la Région avait pour objectif de restructurer rapidement la ligne Limoges-Angoulême.